SE SITUER

Contexte dans les Bouches-du-Rhône

Le département des Bouches-du-Rhône compte 97 équipements agréés "centres sociaux".

Ce nombre conséquent de centres sociaux est à l’image de la superficie de son territoire d’intervention (5 087 km²), mais aussi du nombre d’habitants (1 966 000 habitants).

Leur implantation en zone urbaine correspond également à une réalité géographique d'un département très fortement urbanisé :

Néanmoins, des centres sociaux interviennent sur des villes moyennes (10 000 hab.) pour répondre aux besoins des familles sur des territoires semi-ruraux, plus particulièrement sur l'ouest du département (Senacs 2013).

Les besoins sociaux du département sont importants, puisque près de 20 % de la population vit dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Les centres sociaux sont donc souvent situés sur ces territoires identifiés.

 

Les données 2013 de l'Observatoire des centres sociaux (Senacs) met par ailleurs en évidence que les problématiques principales sur les territoires des équipements sociaux sont liées à :

● l'accentuation de la précarité

● l'enclavement et l'isolement des territoires

● la dégradation du cadre de vie

L’ensemble des équipements sociaux du département des Bouches-du-Rhône ont un mode de gestion associative, avec :

● 52 centres sociaux adhérents à la fédération de l’Union des centres sociaux ;

● 35 centres sociaux fédératifs (IFAC, CCO, LLA, FAIL) ;

● 6 centres sociaux non affiliés ;

● 4 centres sociaux « aire de stationnement ».

 

Les éléments essentiels de la politique concertée des partenaires de la CCCS s’inscrivent ainsi dans un contexte en évolution localement lié à l’aggravation des conditions socio-économiques des habitants, à l’hétérogénéité des territoires et des modes de gestion et de représentation des équipements.