Soutien technique renforcé

Les modalités de mise en œuvre de soutien technique renforcé évoluent en 2019.

En effet, les partenaires ont réaffirmé leur volonté de poursuivre la mission de soutien technique aux équipements par le biais du Dispositif Local d’Accompagnement.

 

Le partenariat engagé  permet l’accompagnement des Centres Sociaux du département dans la sécurisation de leur trajectoire notamment sur le plan économique.

 

Renforcer le modèle économique et accompagner le développement des centres sociaux du département des Bouches-du-Rhône par la valorisation de leurs pratiques innovantes et responsables, ainsi que le renforcement de leur maillage partenarial.

 

Le DLA permet à une structure de bénéficier d’un diagnostic partagé de sa situation, de sa capacité de consolidation économique et de ses besoins d’appui. Si la structure accepte les préconisations qui découlent de ce diagnostic, le chargé de mission d'ESIA élabore avec elle et met en place un plan d’accompagnement, qui comprend une ou plusieurs actions d’appui sous forme d’ingénieries individuelles ou collectives. Il assure un suivi du plan d’accompagnement et mesure son impact sur le développement des activités et des emplois.

Il constitue ainsi une opportunité pour définir collectivement une démarche d’accompagnement des activités, des services et des structures sur un territoire.

 

Comment solliciter le DLA ?

 

  • Dépôt d’une demande par mail à : accueil@esia.org
  • Envoi d’un pré-diagnostic et 1ier RDV de qualification des besoins
  • Identification de la problématique par un(e) chargé€  de mission de France Active PACA
  • Mise en oeuvre d’un accompagnement qui peut être individuel ou collectif (problématiques communes à plusieurs structures) par un(e) consultant(e) spécialis(e)
  • Mise en place d’un suivi de l’association bénéficiaire.

Contact

 

 

Le soutien des fédérations aux équipements sociaux

 Les fédérations gestionnaires :

 Au travers de la convention cadre, les fédérations gestionnaires  s’engagent sur un contrat de progrès pour les équipements sociaux.

 

L’objectif de ce contrat est de renforcer la démarche de prévention des risques liés au fonctionnement des équipements. Les fédérations doivent ainsi maintenir leur vigilance sur les fonctions essentielles du centre social afin d’assurer les missions socles de l’Animation Globale et Coordination et de l’Animation Collective Famille.

 

Pour ce faire, elles mobilisent toutes les compétences nécessaires pour lesquelles elles perçoivent des financements au titre des  agréments d’Animation Globale et Coordination et Animation Collective Famille et/ou de subventions de fonctionnement des partenaires.

 

L’Union des Centres Sociaux des Bouches-du-Rhône :

 Conformément à son projet fédéral, l’Union des Centres Sociaux met à la disposition de ses adhérents des services leur permettant de développer des compétences et des savoir-faire, de prévenir les risques, et d’améliorer le service rendu aux habitants.

La mission de Soutien Technique Renforcée

Les partenaires financeurs réaffirment leur volonté de poursuivre un soutien technique renforcé en faveur des équipements sociaux en s’appuyant sur le Dispositif Local d’Accompagnement. Ils conviennent que ses finalités sont différentes des dispositifs de contrôle dont est dotée chacune des institutions signataires mais qu’ils peuvent être complémentaires.

Le DLA propose son expertise dans les domaines permettant à l’équipement d’exercer au mieux les missions socles de l’Animation Globale et Coordination : les ressources humaines, la gestion financière, le pilotage et la gouvernance.

 

Cette offre  intervient dans un moment clé du fonctionnement de l’équipement social:

 

• la recherche d’une nouvelle dynamique de fonctionnement,

 

• l’accueil d’un nouveau directeur,

 

• une gouvernance en questionnement,

 

• un besoin d’être accompagné pour clarifier une situation spécifique.

 

La mission se fait dans un esprit de coopération, de collaboration et de concertation avec les partenaires, les équipes et le prestataire. Elle doit permettre d’assurer le meilleur service aux habitants de la zone de vie sociale en développant notamment, la participation dans les règles du Développement Social Local.

 

 Cliquez sur l'image ci-dessous pour obtenir plus d'information:

 

 

 

 

 

Le soutien financier

 

Les partenaires financeurs poursuivent la politique volontariste de soutien aux équipements sociaux en maintenant un co-financement partenarial de la fonction Animation Globale et Coordination. Le montant est fixé pour la durée de la Convention Cadre à 155 167 €.

 

4 niveaux de financement sont définis et s’entendent a minima. Chaque institution peut développer, par ailleurs, une politique de soutien complémentaire.

 

Une complémentarité et une articulation avec la politique de la ville

 

La territorialisation de l’action publique constitue l’essentiel même de la politique de la Ville, qui a pour ambition de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les territoires et d’enrayer la dégradation des conditions de vie dans les quartiers défavorisés. Elle implique donc une intervention publique, adaptée et ciblée sur ces quartiers et elle s’inscrit dans un périmètre d’actions identifiées, appelé « géographie prioritaire ». La Convention cadre tient compte de cette géographie prioritaire en participant à l’effort complémentaire par le versement d’une subvention spécifique aux équipements sociaux des territoires concernés.

 

Le dispositif garde par ailleurs sa vocation de soutenir les équipements sociaux dans la mise en œuvre des principes fondateurs, et plus particulièrement des 4 missions suivantes :

 

Articulation PDV schéma

 

 

 

 

Ces principes fondateurs déterminent la finalité des équipements sociaux à créer ou renforcer le lien social, et développer les solidarités, la mixité et la cohésion sociales, et la participation à la vie citoyenne d’un territoire.